Dream Team
03 septembre 2013

Mon fringe à moi...

Il aura suffit d'une visite, celle de David Sloan, alors que nous jouions « Broadway Enchanté » au Théâtre La Bruyère, pour que nous soyons programmés au plus grand festival artistique du monde édition 2013... Edinburgh Fringe Festival !

Paris-Edinburgh, 1200 kilomètres en voiture, Isabelle et son 'All Star Band' n'ont peur de rien ! Nous déchargeons notre mini bus archi-bondé au 34 Marchmond Road - 3ème étage - Appartment 3F2. Surexcités, nous investissons nos chambres respectives avant de déguster le poulet-pommes de terre amoureusement préparé par Douglas, notre créateur lumière. Le temps d'accueillir Célia notre assistante de production espagnole et nous voilà couchés. 'Technical rehearsal' à neuf heure du matin oblige !

8h45, Assembly Hall, l'émotion est à son comble... Le lieu est tout simplement MAJESTUEUX... Nous découvrons notre premier poster géant, oh la la !!! Une pensée émue pour les absents (Axel, Niel, Xav, Jean-Luc, Simon, Cyrille et Yann). Pour accéder à notre 'Venue' (Théâtre), un escalier dont beaucoup de meneuses de revue rêveraient... On dit qu'il est à l'origine du livre et film 'Les 39 marches'... Petit clin d'oeil à notre complice d'Une étoile et moi, Éric Métayer...

Assembly Hall, Rainy Hall ! Installation du matériel, arrivée du piano et de notre nouveau plancher de claquettes (Le cinquième du nom !), que la fête commence !  À la lumière : Ellie et Liam - Au son : Niel et Fynn -  À l'organisation : Teresa et Joy nos deux stage-managers. Lindsey, la directrice technique, nous conduit à la loge que nous partageons avec deux autres compagnies dont une se couvre d'argile pour jouer... No comment !  Pendant que les choses s'organisent sur scène, je prends possession de la loge, sors les costumes, armée de ma vodka huilessentialisée recommandée par Axel … Balance son, entrée des 221 tops lumière, on rentre fatigués et inquiéts... Serons-nous au point techniquement  ?

J-2, méga courses : bières, pâtes, re-bières, cheddar, beaucoup de cheddar et re-bières, vin rouge pour ma pomme et, de quoi composer un traditionnel Scottish breakfast... (On est en Écosse oui ou non ? Et puis ça creuse Broadway Enchanté !). On range, on révise, on prend ses marques dans le quartier (Scotmid, pub ou salon de thé...)

J-1, Retrouvailles avec les Meadows (magnifique parc découvert en 2007 avec La French Touche), visite au QG d'Assembly où David et son équipe travaillent d'arrache-pied pour accueillir au mieux les artistes venus du monde entier, distribution des badges qui donnent un accès gratuit à tous les spectacles d'Assembly, petit passage à George Square (ancienne maison de la Spiegeltent)... Souvenirs souvenirs, champagnes et burgers, la fille du cirque, la clique, Judy and Me 2005... J'ai le trac !!!!

Broadway Enchanté 1 & 2 previews, 3 première... C'est fou... Les spectateurs sont bien là, ils sont même très nombreux !!! Envie de hurler de joie... Quand on pense que la moyenne de fréquentation au fringe est de 1,5 spectateurs par salle et que cette année il y a presque 3000 spectacles... Nous fêtons cela dignement au Scottish Art Club en compagnie de notre bienfaiteur et parrain du Fringe, Jim Haynes ainsi que de notre complice et bonne fée Josette Milgram…

Petit détour par la BBC le temps d'une interview avec Janice Forsyth, 'I Got Rhythm' ! Pensée pour ma grand-mère Binou, sans elle nous n'aurions pas pu aller à Edinburgh la première fois... Si elle nous voyait... Je crois qu'elle dirait  : « Mon Bichonchon, je pète d'orgueil ! »

Il y a tant de talents réunis dans ce festival que cela donne le tournis. Guidés par Doug, nous choisissons notre premier spectacle, en tant que spectateurs : Missing, créé par Amit Lahav et sa compagnie de théâtre physique Gecko ... Un voyage bouleversant dans les profondeurs de l'inconscient humain. Une mère qui quitte le foyer... Touchée! Des corps en mouvement retracent avec force et humour le voyage de Lily, dont le futur dépend de ce qu'elle est prête à se rappeler ... Comprendre le passé pour mieux envisager l'avenir... Ne pas reproduire comme une fatalité ce que nos parents ont fait avant nous... Rompre le cercle vicieux ou vertueux ... Se débarrasser des peurs qui ne sont pas nôtres, prendre ses responsabilités ... Oser être soi ...  'Fuel for soul' disent les Anglais...

Broadway Enchanté 4ème, ils sont toujours là et nombreux, quelle joie ! Retrouvailles avec Julien Cottereau, le plus tendre des clowns et son 'Imagine toi'... Retrouvailles avec nos peurs, nos rêves et nos joies de gosses...
Spéciale dédicace, il fait des claquettes sur fond de pluie de doigts... J'ai les larmes aux yeux...

Broadway Enchanté 5, 6, 7 & 8 ème,  C'est si bon de chanter tous les soirs, mes camarades et moi nous sentons privilégiés ... La vie en communauté s'organise, on cuisine chacun son tour, mention spéciale pour la tortilla au jambon cru de Celia. 

Best of Festivals ou comment faire un extrait de Broadway Enchanté sans piano, sur un plancher truffé de trous, sans le son de la guitare, le tout entre deux numéros de stand-up... Tous les jours je vaporise de la vodka huilessentialisée dans la loge pour que la poussière retombe pas étonnant que les représentations soient de plus en plus joyeuses !

Broadway Enchanté 9ème, les CD partent comme des shorts-breads (version écossaise de petits pains)... !!!
10ème, le critique du Scotsman est dans la salle, Standing Ovation  ! Que c'est booooon !

'An Actor's Lament' de Steven Berkoff... Ahhh, le cynisme exacerbé de Mr Berkoff, ces tirades exaspérées contre les fans de Eastenders (soap opera britannique diffusé par BBC1)... Ces remarques acerbes et Oh combien justes sur les critiques de théâtre, l'égo des auteurs, les frustrations des acteurs, les metteurs en scène qui s'écoutent parler et disparaissent dès la première passée... Le rideau est levé sur le monde merveilleux et déconcertant du théâtre... Quand il raconte l'acteur en fin de vie qui s'ouvre une boite de conserve, se prépare une tasse de thé et regarde la télé en caressant son chat, on est entre le fou rire et les larmes...J'aime ! Mais contrairement à ce que l'affiche suggère, Mr Berkoff n'est pas seul en scène, il est accompagné par deux merveilleux comédiens Andrée Bernard et Jay Benedict... En 1973, Mr Benedict était au casino de Paris avec notre Zizi Jeanmaire nationale, eh oui, le monde est tout petit...

Broadway Enchanté 11ème, Vive le bouche à oreille... Ils rient, ils applaudissent, ils nous attendent pour nous dire combien ils ont aimé...  En route pour 'Las Végas Underground' beau titre, non ?  Un chanteur ivre mort caricature Sammy Davis, Tony Bennett et Tom Jones avec tant de mépris et si peu de talent qu'il nous est insupportable de rester... Aigreur et frustration font aussi partie des riques du métier... À surveiller !!!

Day Off, grasse, grasse mat et gras, gras pique-nique dans les Meadows offert par Véro et Edouard... Saucisses, poulet ou saumon grillé au choix, le tout accompagné de chips au cheddar... Une sieste s'impose et au réveil  : Briefs, le phénomène australien. Magnifique numéro d'ouverture avec plumes... Les corps sont beaux, les perruques aussi, le présentateur est sublime, mais plus les numéros se succèdent, plus la vulgarité prend le pas sur l'humour et la poésie. La bande son est si forte que seules les anglaises hystériques et 'bouratchkayas' du premier rang semblent à même d'apprécier. Spectacle en quête de sens...

Broadway Enchanté 12 ème, Michael, notre ami et complice des deux premièrs Fringe (2005 & 2007) est dans la salle, il revient du Rwanda où il était bénévole pour Hope Shines et avant de rentrer à New York, sa maison, il vient soutenir ses amis, massages des cervicales pour moi, flyering et burgers avec Frederik... You're the best Mokee !

Broadway Enchanté 13, 14, 15ème, les promoteurs se succèdent... Les spectateurs aiment et le disent...
On sème, on sème, on ne sait ni ce qu'on récoltera, ni quand, mais on continue à semer...

Broadway Enchanté 16ème, standing ovation... :o) 

Promoters breakfast ou la course aux cordons bleus... D'un côté, les cordons orange (artistes et représentants de spectacles). De l'autre les cordons bleus (programmateurs et directeurs de salles.) La chasse est ouverte, cartes de visite, flyers et dossiers de presse en main, les cordons orange partent à la conquète des cordons bleus … 2 heures pour conclure...

Broadway Enchanté 17ème, ils sont peints sur leurs fauteils pendant toute la durée du spectacle... dur dur, pourtant à la fin, ils sont fous de joie … ???? Ne jamais se fier aux apparences !

Nirbhaya, un séisme salvateur provoqué par des femmes sans peur. 17 décembre 2012, l'auteur et metteur en scène Yael Farber apprend par les informations qu'une jeune étudiante de 23 ans et son ami ont été attaqués dans un bus de Delhi, elle a été sauvagement violée et lui, battu à mort par un groupe d'hommes … Bouleversée, Yael écrit un message sur Facebook qui est immédiatement repéré par l'actrice Poorna Jagannathan, les deux femmes se mettent à échanger. Le 29 décembre, elles apprennent le décès de la jeune étudiante à la suite de ses blessures. La coupe est pleine, début février, elles sont à Mumbai dans une salle de répétition, la pièce s'appelle 'Nirbhaya' (Sans peur). Ne pas pérpétrer ce crime est une chose mais continuer à se taire, n'est-ce pas être
complice  ? Pour rendre hommage à cette jeune étudiante, la pièce contient plusieurs histoires, cette attaque n'est malheureusement pas un cas isolé à Delhi surnommée la capitale mondiale du viol, et cela va plus loin, selon le gouvernement indien, 53% des enfants en Inde sont victimes d'abus sexuel... Ce qui rend 'Nirbhaya' exceptionnelle et insoutenable, c'est que parmi les 7 acteurs, 5 racontent leur propre histoire... comme Sneha Jawale arrosée de kérosène et brûlée par son mari. Cette pièce ouvre les yeux, libère la parole, entraîne la reconnaissance et le changement pour que la loi du silence et la honte disparaissent!

Broadway Enchanté 18ème, retrouver en soi la joie pure et fabuleuse de l'enfant, s'employer à la transmettre pour que le monde se pare d'un peu d'espoir...

Retrouvailles avec Julian Caddy, Judy and Me 2005 SweetEgo, que de souvenirs merveilleux... Monsieur Sweet est devenu grand... Mr Sweet est devenu big boss du Brighton Fringe... 'Oh la la'  ! Et si nous allions y faire un tour en 2014?

Broadway Enchanté 19ème, le Scotsman et Broadway Baby nous donnent 4 étoiles chacun, champagne !

Circa Wunder Kammer, ils défient les lois de la gravité avec une insolence et une facilité déconcertante... elles s'amusent d'un ballon dans le nez ou d'un numéro de claquettes sur papier bulle... ils conversent entre frères autour d'un poteau, assis dans les airs... elles font tourner des cerceaux... Ils et elles jouent à la corde à sauter... les corps s'envolent et ne retombent jamais... L'être humain, tantôt fragile, tantôt souverain... 

Broadway Enchanté 20ème, on se régale... Juste après un 'Old Man River' somptueux, l'alarme à incendie retentit, stridente et insupportable... Spectateurs et artistes se retrouvent sur le trottoir à échanger face à un merveilleux coucher de soleil pendant que les pompiers d'Edinburgh fouillent les lieux! Beaucoup de bruit pour rien, artistes et spectateurs réintègrent les lieux pour les 20 dernières minutes du spectacle... The show must go on !!!

Jour de repos pour mon All Star band... Pour moi, avion direction Paris/Roissy où m'attendent Richard et Sandra...
4 h de voiture plus tard, Poncé-sur-le-Loir... 20 H, Du Shtetl à New York avec Sirba Octet... 22h30 Pierre et sa voiture m'attendent... 3 heures plus tard retour à Roissy/hôtelIbis... 6 heures de sommeil et je saute dans l'avion direction Edinburgh et Broadway Enchanté 21ème, un petit verre de Bordeaux à l'Hôtel du vin pour fêter ça, tartiflette amoureusement préparée par Cécil et au lit! Oui, il fait 15 degrés à Edinburgh, d'ou l'envie de tartiflette en plein mois d'août...

Depuis 2005, Frederik, Michael et moi reparlons sans cesse de No Fit State Circus, ce spectacle de cirque contemporain merveilleux que nous avons vu ensemble. En route pour leur nouvelle création, 'Bianco'. On ne s'assied pas chez No Fit State Circus, on se promène... Les choses se déroulent devant, derrière, à côté, en dessous et au dessus de vous... on vous raconte une histoire, on vous fait rêver, on vous bouscule un peu, on vous chante des chansons, on vous fait rire et on vous bouleverse... Les choses se font et se défont devant vous comme par magie... Cette année pour le final, il neige de gros flocons blancs dans le chapiteau sur un numéro de trapèze à couper le souffle...Que d'inspiration et d'émotions pour cette 22ème de Broadway Enchanté, déjà !
A peine sortis, on se précipite à Assembly Check Point pour voir The Les Clöchards ! Il y a 8 ans, ces 5 Corses vagabonds à mi-temps ont pris le bateau pour la métropole gagnant leur vin quotidien en se produisant dans la rue sur la côte d'Azur puis en parcourant l'Europe de l'Est en caravane...  Habillés en clochards, ils jouent des chansons qu'on croit connaître, dansent, prennent des attitudes de rock stars, jonglent avec leurs instruments (même le contrebassiste!) et racontent des histoires à dormir debout, un régal!

Scottish Portrait Gallery - Exposition … Man Ray dont l'épitaphe au cimetière de Montparnasse dit  : «Unconcerned, but not indifferent»... Rencontres avec Marcel Duchamp, Tristan Tzara, Jean Arp, Yves Tanguy, André Breton, Max Ernst, René Clavel, Paul Éluard, Kiki de Montparnasse, Joan Miro, Pablo Picasso, Jean Cocteau, Gertrude Stein, Salvador Dali, Arnold Schönberg, Ava Gardner, Catherine Deneuve, Suzy Solidor, Barbette, Juliet et Lee Miller... Lee Miller, la statue du film 'Le sang d'un poète' de Jean Cocteau. Ahhh... Le temps où les artistes se mélangeaient avec joie, s'inspiraient, se soutenaient les uns les autres... Peintres, auteur(e)s, musicien(ne)s, compositeurs, chanteurs, chanteuses, acteurs, actrices... 

Broadway Enchanté 23ème, on se régale chaque jour davantage...  C'est la dernière de Marcus Brigstocke, le stand-up qui se produit juste après nous. Marcus est un célèbre stand-up et acteur anglais connu pour ses multiples interventions radiophoniques (BBC4, Comedy Show, The Now Show), télévisuelles (Have I Got News for you, Jack Dee's Live at the Apollo) et cinématographiques (Love Actually...) Non seulement Marcus est drôle, inspiré, connecté même, mais en plus, c'est un homme exquis... Leçon d'humilité, cet homme seul sur scène emmène avec lui toute une salle l'air de rien... Il leur raconte des histoires, il s'amuse avec eux, il les bouscule avec tendresse, il fait passer deux, trois messages de fond sans donner la moindre leçon, il s'amuse... Chapeau Monsieur Marcus! 

C'est notre avant-dernière soirée, qu'importe la fatigue, on en profite.  En route pour le 'Late Nite Variety Show' de Ali McGregor. Ali Mc Gregor est une chanteuse d'opéra australienne (Zerlina dans Don Giovanni, Papagena dans la Flûte Enchantée, Marzellina dans Fidelio...). Son 'Late Nite Show' est une soirée musicale pleine d'invités surprise … De cette soirée, en dehors de la magnifique voix de notre hôtesse, je ne retiendrai qu'une chose, Lady Rizo et son irrésistible reprise de la chanson des Carpenters 'Close to you'. En 4 minutes, il y a tout  : la musicalité, l'humour, la présence, la répartie, l'audace, la sensualité... Respect et admiration... Quand ze s'rai grande ze veux faire comme la dame !!! Fin de soirée et début de journée à l'Assembly Club Bar, Le vin rouge est chilien et délicieux, le DJ inspiré, bref, on danse et  ça fait du bien ... 4 heures du matin, Jérôme et moi nous échangeons des albums de dropbox à dropbox ... Il fait très beau à Edinburgh tôt le matin ... On se lève, on commence à ranger, difficile de croire que c'est déjà la dernière ...

Broadway Enchanté 24ème, un tabac !!! La fatigue aidant, les voix sont complêtement libres, la complicité sort par tous les pores de nos peaux, nous sommes juste heureux, dans l'instant ... Une seule et même motivation = ne pas perdre une seconde de cette dernière du festival ... On démonte tout, on remet tout dans le camion, on s'embrasse, on se jure de se revoir, on regarde une dernière fois la salle, quelques photos et je sens les larmes arriver en force ... Dernier hamburger à George Square, dernier verre au Assembly Club Bar... Bye David, bye Poorna, bye Lady ... Merciiii !

Bye Mound Place... Bye Marchmond road... Bye musiciens de tous poils qui chantent leurs complaintes sur le bord des Meadows... bye Royal Mile... Bye Belle aux bois dormant punk... Bye Pavillon café... bye hommes en kilt devant le Missoni hôtel... Bye crèpes brésiliennes sans gluten ... Bye Genna Rose marchande de poèmes :

« There are many faces we pass
each day-- life
is a train, and we look
always out the window,
many small worlds passing by. »

Edinburgh et son festival, je ne vous oublierai pas ...  Artistiquement, humainement, je ne suis plus la même ...
Rechargée en rêves et en humilité, en énergie, en soif d'action et de création ... J'ai pris la mesure de ma merveilleuse condition d'être humain ... Cette immense force de création, ce besoin viscéral de bonheur, de rêver, d'être libre, cette envie de partager, d'aimer et d'être aimée ... Inconditionnellement ... Edinburgh, tu me laisses debout, fiévreuse, fragile, pétrie de doutes mais émerveillée et bien déterminée à repousser le néant à coup de pieds de nez, d'audace, de spectacles, de rêves, d'humour et de félicité …

Comme le dit si justement René Char : « Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront. »

Laissez un commentaire

Ajouter un commentaire


Vos commentaires

Aucun commentaire.
28 décembre 2018 - Bal Blomet

33 rue Blomet 75015 Paris

27 décembre 2018 - Bal Blomet

33 rue Blomet 75015 Paris

20 décembre 2018 - Carré Belle-Feuille

60 Rue de la Belle Feuille, 92100 Boulogne-Billancourt

cd-le-passager

Le Passager

Le Passager

Découvrir
cd-du-shtetl-a-new-york

Du Shtetl à New York

"Pour moi, elle est belle. Belle quand elle chante. Belle quand elle...

Découvrir
Photos
  • Edouard Bop City
  • IMG 3508
  • poster-ed
  • Concertgebouw
  • Equipe 2 Chante
  • Montage Théâtre Déjazet
  • Scène Chante
  • La French Touche