Isabelle Georges, la Judy Garland de Paname se raconte en chansons et en danse, du swing du bonheur
Le Figaroscope