Son spectacle est un pur moment de plaisir. Drapée dans une magnifique robe genre Marilyn, Isabelle Georges alterne avec grâce récit et chansons, nous faisant revivre dans une euphorie joyeuse les années 1940-1950.
Le Nouvel Obs